top of page

Zoom sur mon parcours

Steward depuis de très nombreuses années au sein d'une grande compagnie aérienne française, j'ai découvert la sophrologie avec une hôtesse de l'air/sophrologue qui nous proposait des petits ateliers. Appréciant ces petits modules et constatant les bienfaits que cela procurait pour moi et pour les autres, j'ai décidé d'intégrer son équipe.

Malheureusement ou heureusement, le Covid est apparu et a stoppé toutes nos activités. C'est alors que je me suis posé la question de me former à cette pratique. Il m'aura fallu deux ans de réflexion avant de me lancer dans cette belle et nouvelle aventure.

J'ai été formé sur deux ans à l'Ecole de Sophrologie du Languedoc, ESL, située à Vauvert dans le Gard, soit 300 heures de formations théoriques et pratiques. J'ai choisi cette école pour sa réputation, son sérieux, la qualité de son apprentissage et pour sa directrice, Martine Orlewski, qui a directement été formée par le professeur Alfonso Caycedo, fondateur de la sophrologie.

Pourquoi deux ans de formation et non six mois ou un an?

L'apprentissage du métier de sophrologue est exigeant et demande un temps de travail et d'intégration suffisamment long pour:

Apprendre et expérimenter les pratiques sophrologiques sur soi-même,

Apprendre à animer des séances pour les autres, en mesurer toutes les implications,

S'approprier la méthodologie sophrologique, savoir s'adapter à chaque demande,

Développer les capacités d'écoute et d'accompagnement, s'adapter à chaque personne,

Apprendre à construire sa future identité professionnelle.

J'ai obtenu ma certification RNCP en juillet 2023. Mais le RNCP, qu'est ce que c'est?

Le RNCP ( Répertoire National des Certifications Professionnelles) recense la liste de tous les diplômes et titres à vocation professionnelle. L'inscription au RNCP atteste d'un niveau de qualification officiel. 

Le titre RNCP pour les sophrologues est un titre de niveau 5, soit l'équivalent d'un bac +2.

Pour les formations qui ne bénéficient pas d'une reconnaissance de droit, l'enregistrement au RNCP à la demande des établissements atteste qu'il existe une reconnaissance par l'Etat. Il représente donc un gage de qualité.

En me formant à la sophrologie, j’ai découvert que sa pratique permettait d’apprendre à l’humain à entrer en lui et dans la vie de son corps. Et ce, de manière très profonde ! Vivre le corps, sa verticalité, vivre sa peau, ses tissus, ses muscles, ses os, ses cellules, jusqu’à ses molécules ! Ajouter à cela le vécu de toute la conscience, la vie qui sous-tends ces éléments, qui ne sont pas des minéraux inertes.

Vivre cela, c’est magique et source d’une vraie harmonie…

Je recommande et j’aime la sophrologie car c’est une méthode d’introspection rigoureuse et fiable. Elle permet à toutes et tous d’accéder à de beaux ressentis (et de se rapprocher de la méditation en douceur), en toute sécurité. On peut retrouver cette simplicité, rigueur et sécurité dans les trois définitions de la sophrologie que je vais vous proposer ci-dessous :

La sophrologie c’est simple !

Car c’est simplement « La vie vécue dans le corps« . C’est la première définition que je donnerai de la sophrologie. Cette notion de « vie vécue », se nomme en sophrologie : la Vivance. Cette notion est essentielle, car toute pratique en sophrologie doit permettre cette expérience. C’est simple car tout le monde peut vivre cela ! Cela commence par une sensation de vie, de chaleur, de circulation, de picotement… et plus il y a pratique et plus les vivances deviennent riches, individuelles, profondes. C’est une démarche de connaissance de soi ou de dévoilement de sa conscience, comme nous aimons le dire en sophrologie.

La sophrologie c’est que du positif !

La deuxième définition phare que je donnerai à la sophrologie c’est : « se transformer par le vécu du positif ! ». En effet, le principe de transformation de soi en sophrologie est basé sur le vécu intense du positif en soi. Et c’est vrai que nous avons tellement tendance à voir que ce qui ne va pas (c’est le fonctionnement automatique du cerveau!), alors inverser cette vapeur offre une grande dignité.

Avec la sophrologie, on garde les pieds sur terre !

La troisième définition que je donnerai serait : « C’est la recherche de la réalité vécue ». On se concentre sur le positif d’accord, mais le tout est de ne pas avoir des lunettes roses non plus ! Il y a cette rigueur dans la méthode en sophrologie qui nous demande d’aller toujours chercher le vécu réel, la vie et de le nommer avec précision. Cette rigueur là  bien appliquée évite de planer sans sa sphère intello, ce qui peut vite nous mener à des illusions et nous couper finalement de la vraie vie et de son processus évolutif. Et cet effort de toujours chercher ce qui est vrai et vivant, vécu réellement, permet comme une union de la conscience et de la vie. Vivre cela peut amener à des vécus qui vont beaucoup plus loin, qu’une sensation de bien-être !

En août 2023, je me suis formé à la T.T.T ( Trauma Tapping Technique ).

Cette technique est une méthode douce de libération des tensions du corps et de l'esprit par tapotement de certains points du corps.

La T.T.T permet d'évacuer les tensions, le stress du quotidien, d'apporter une détente et de l'apaisement dans la tête et le coeur, d'aider les enfants à trouver la concentration ou le sommeil, de partager un moment agréable et de renforcer le lien avec votre enfant, d'être acteur et d'agir pour soi (adultes et grands enfants), ....

La T.T.T peut être complémentaire à une séance de sophrologie.

En novembre 2023, je me suis spécialisé dans le cancer. La sophrologie peut aider les patients (es) confrontés(es) à la maladie et ses traitements à agir sur eux-mêmes pour retrouver l'apaisement et un meilleur contrôle de leurs sensations.

En janvier 2024, je me suis spécialisé dans les addictions. Qu'il s'agisse de nourriture, d'alcool, de cigarettes, de drogues mais aussi de jeux vidéos, de jeux de hasard et même d'internet, la sophrologie peut aider les personnes à se débarrasser de leurs comportements addictifs...

À partir de mai 2024, je vais suivre, avec l'Académie de Sophrologie de Paris, le cursus sur le cycle supérieur en sophrologie.

En juin 2024, je vais me former aux bols tibétains chantants avec l'école Être - Bien Être à Mouans Sartoux. Les bols tibétains, utilisés depuis des siècles dans les traditions méditatives et thérapeutiques, sont réputés pour leurs effets relaxants et harmonisants sur le corps et l'esprit. Ils produisent des vibrations et des sons qui peuvent aider à la relaxation, à la méditation et au bien-être général.

 

Depuis 2021, je suis bénévole et militant pour l'association de lutte contre le Sida, AIDES, à Nice. Je suis engagé pour les droits des personnes LGBTQIA+.

esl
aides
bottom of page