top of page

Mes qualifications et spécialisations.

  • Juin 2023: Diplôme de Sophrologue. École de Sophrologie du Languedoc (300h de formations théorique et pratique dont l'accompagnement de 6 personnes en individuel et un groupe de 10 personnes).

  • Juillet 2023: Certification RNCP. Académie de Sophrologie de Paris.

  • Août 2023: Certificat de praticien en Trauma Tapping Technique, TTT. Les Ateliers de Marie Desruelles (14h de formations théorique et pratique).

  • Novembre 2023: Spécialisation "Cancer et Sophrologie". Académie de Sophrologie de Paris (14H de formations théorique et pratique).

  • Janvier 2024 : Spécialisation "Addictions et Sophrologie". Académie de Sophrologie de Paris. (14h de formations théorique et pratique).

  • À compter de mai 2024, pour une durée d'un an: Formation "Sophrologue Expert". Académie de Sophrologie de Paris. (100h de formations théorique et pratique).

  • Juin 2024: Formation aux bols tibétains. Formation Être Bien-être. (24h de formations théorique et pratique). 

Cancer et Sophrologie

Cancer

Outre une prise en charge personnalisée et globale des malades, la sophrologie figurait au programme du Plan Cancer (2014-2019) du ministère des Solidarités et de la Santé. Elle était notamment recommandée dans ce processus de suivi global avec une position phare parmi les soins de support, notamment en raison du rôle qu’elle peut avoir dans l’amélioration de l’accompagnement des patients. Une nouvelle stratégie de lutte contre le cancer pour les prochaines années serait actuellement en cours d’élaboration par les autorités.

De nombreux centres de soins proposent aujourd'hui des séances de sophrologie pour accompagner le traitement des patients touchés par le cancer : sein, colorectal, poumon...

Des séances pour apaiser les traitements contre le cancer

 

Pouvant être réalisée pendant et après les séances de chimiothérapie ou de radiothérapie, la sophrologie s’inscrit tel un soutien dans l’accompagnement de la maladie. En parallèle des traitements de la médecine conventionnelle, la sophrologie permet à la personne malade de se libérer de ses appréhensions. Sa pratique lui permet de se rendre à ses séances de soins dans un état d’esprit plus serein. La méthode la prépare également mentalement à ses rendez-vous médicaux. Elle offre à l’individu une certaine prise de recul.

En complément du médecin, le sophrologue accompagne les personnes malades du cancer et souffrant parfois de pensées négatives. En mobilisant l’ensemble des ressources de l’individu, la pratique offre de développer son propre pouvoir de guérison. Elle permet aussi à la personne de réduire sa fatigue face aux différents protocoles médicaux et lui redonne optimisme et énergie pour mener son combat face à la maladie.

Lors des périodes de découragement, le sophrologue accompagne la personne de manière à poursuivre son combat contre le cancer, continuer à envisager des projets et profiter des plaisirs de la vie.

Un accompagnement pendant et après la maladie

 

La sophrologie a pour objectif de diminuer l’influence psychique et le déséquilibre émotionnel qu'entraîne l’annonce de cette maladie grave en particulier. Dès son annonce par le médecin, jusqu’à l’accompagnement de la personne lors de la rémission ou de la guérison, y compris bien sûr pendant les épreuves des traitements médicaux, la sophrologie l’invite à tenir bon et à mieux supporter les phases de son processus de rétablissement, souvent long et lourd.

Par le biais d’exercices de visualisations positives, le sophrologue propose à l’individu de devenir acteur de sa propre guérison. Il accompagne l'individu dans un travail sur son schéma corporel, surtout dans le cas d’une modification liée au traitement ou d’une intervention chirurgicale. Il l’invite à se projeter dans l’avenir de manière heureuse et à trouver les ressources en lui nécessaires pour dépasser les paliers du traitement. Il l’aide à mieux vivre. En lui apprenant à ne faire qu’un avec son corps, le praticien initie la personne à mieux tolérer les protocoles médicaux. Les techniques de la sophrologie permettent également de renforcer l’immunité et le fonctionnement du système endocrinien.

Grâce aux techniques de la sophrologie, la personne peut mieux gérer les effets secondaires des traitements et mieux récupérer entre ses soins. La sophrologie peut aussi être poursuivie après l’arrêt des traitements pour un accompagnement de longue durée.

Des exercices pour mieux appréhender stress et anxiété

 

Grâce à ses techniques de respiration, de visualisations positives et de pleine conscience, la sophrologie favorise la lutte contre les angoisses et le stress. Ces exercices permettent à la personne de s’ouvrir à ses différentes émotions et sentiments, et à les accepter. Ces derniers peuvent souvent relever de la peur, la colère, la tristesse, l'injustice, l’inquiétude, la fatalité, la culpabilité… 

Enfin, la sophrologie offre à la personne de travailler sur ses croyances, son contexte social, son propre vécu. Elle l’invite à chercher l’élément déclencheur afin d’essayer de donner un sens à sa maladie.

addictions

Addictions et Sophrologie

Qu'il s'agisse de nourriture, d'alcool, de cigarettes, de drogues mais aussi de jeux vidéos, de jeux de hasard et même d'internet, la sophrologie peut aider les personnes à se débarrasser de leurs comportements addictifs...

Mieux comprendre les addictions

De nombreuses définitions sont proposées. L'étymologie du mot "addiction" est latine et signifie esclavage. Le sujet addict est l'esclave d'une seule solution pour de nombreuses raisons, et parfois pour échapper à un mal-être ou une douleur mentale.

D'après l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles), l'addiction se caractérise par « la dépendance, soit l'impossibilité répétée de contrôler un comportement et la poursuite de ce comportement, en dépit de la connaissance des conséquences négatives ».

Les addictions se rapportent autant à des produits qu'à des conduites, et sont souvent causées par le désir de combler un manque, de réduire une anxiété et de se sentir mieux. Or, la dépendance engage corps et esprit dans le mal-être...

Les effets de la sophrologie

En complément d'un suivi et d'un traitement médical et surtout psychologique adapté, la sophrologie permet d'agir conjointement sur le corps (exercices de relâchement des tensions, détente musculaire...) et l'esprit (pratique de la pensée positive).

Une pratique régulière de la sophrologie aide la personne souffrant d'addiction à :

  • Réduire les pulsions.

  • Sentir et connaître son corps par des techniques de relaxation dynamiques efficaces pour renforcer la conscience des cinq sens et apprendre à ressentir son corps au travers de sensations.

  • Reconnaître et calmer le stress grâce à des exercices de respiration, pour évacuer les tensions et aboutir à un état de relaxation.

  • Gérer les émotions, se recentrer. La sophrologie aide à neutraliser l'état de tension interne que le comportement addictif était censé soulager. La personne apprend à être plus à l'écoute d'elle-même et à distinguer ses vrais besoins.

  • Gérer la frustration. Le sophrologue apprend à réaliser des exercices faciles à pratiquer en inter-séance, afin de devenir progressivement autonome et devenir acteur de leur détente.                                                                             

 

Comment se passe une séance de sophrologie ?

Dans un premier temps, la personne pourra substituer sa pratique addictive par une pensée positive, un geste de détente, facilitant la gestion de l'anxiété. Par exemple, au lieu d'allumer une cigarette pour se déstresser, la personne pourra pratiquer plusieurs respirations abdominales avec l'intention d'évacuer les tensions.

C'est la répétition du geste et l'intention positive qui vont aider la personne à ancrer en elle la détente. Un meilleur accès à ses ressources, une façon de vivre plus harmonieuse dans le présent sont les objectifs de l'apprentissage de ces techniques de sophrologie.

Combien de séances faut-il ?

Le nombre de séances dépend du degré d'addiction. Il est préférable de suivre environ 5 séances au minimum, afin d'apprendre à cibler ses faiblesses et à les faire disparaître ou tout du moins à les atténuer. Les séances de sophrologie peuvent avoir lieu à raison d'une heure par semaine.

Les effets de la sophrologie ne seront pas immédiats, mais sur le long terme. Il est recommandé de pratiquer les exercices de sophrologie appris également chez soi.

bottom of page