top of page

Les bienfaits de la sophrologie

La sophrologie se révèle utile aux personnes à la recherche d’une meilleure connaissance de soi. Elle est intéressante pour les personnes qui souhaitent améliorer leur existence en développant à la fois leur mieux-être et leur capacité à se détendre. Offrant une meilleure perception du présent et de l’avenir, elle permet d’améliorer le quotidien. La sophrologie permet de développer une nouvelle conscience de soi, des autres, du monde, de la vie, de façon positive et harmonieuse. il s’agit plus d’un outil de développement personnel. Elle est utilisée par de nombreux sportifs ou artistes pour mieux contrôler leur trac ou la « pression ».

Les bienfaits de la sophrologie:

- d'un point de vue général

- pour les enfants

- pour les adolescents

- pour les seniors

- pour les sportifs

-pour les personnes atteintes d'un cancer

- pour les personnes atteintes d'un burn-out

- pour calmer l'anxiété

- pour lutter contre les acouphènes

- pour lutter contre les maux de tête

- pour vaincre la dépression

- pour soulager les souffrances, les douleurs

- pour traiter les troubles sexuels

- pour vaincre les addictions

- pour mieux dormir

- pour apprendre à se relâcher, à lâcher prise

- pour se détendre

Ancre 1
Ancre 1
Ancre 1

Les bienfaits de la sophrologie

D'un point de vue général

Des douleurs physiques à soulager

La sophrologie présente une solution intéressante pour accompagner les douleurs physiques et les soulager. Par la voie de la prise de conscience du corps et de l’écoute des émotions combinées à des exercices musculaires, de respiration et de visualisation positive, la sophrologie est souvent utilisée pour ses effets bénéfiques sur la douleur. Grâce à des techniques psychocorporelles, notamment par le truchement de pensées positives, cette pratique permet de remplacer la douleur et d’en atténuer les effets ressentis.

Des troubles de la santé à apaiser

La sophrologie est également idéale pour soulager certains troubles chroniques. Elle permet par exemple de favoriser un meilleur sommeil. Dans les situations de cauchemars ou en période de stress intense, la sophrologie propose ses outils afin de permettre à la personne de retrouver la quiétude dans ses nuits.

Visant à atteindre l’harmonie et l'équilibre, la sophrologie se révèle particulièrement utile pour apprendre à apaiser le stress. La personne stressée peut agir grâce à ses méthodes tant sur le plan professionnel que personnel. En entreprise, les managers peuvent avoir recours à la sophrologie en vue d’améliorer le travail en groupe ou collectif. Attention toutefois, un rendez-vous avec un sophrologue ne remplace pas une consultation de la médecine conventionnelle. En cas de pathologie, consulter un médecin est indispensable.

La sophrologie s’adresse à tous les publics, sans prérequis.

 

De plus, elle peut correspondre à de nombreux objectifs :

Développer ses capacités, Affirmation de soi, Prévention de l’épuisement professionnel, Mieux-être au travail, Prise de parole en public, Faire face au Deuil, une Séparation, un Divorce, Gérer les conflits, la Maladie, Gérer ses troubles du Sommeil, la Fatigue, Douleurs corporelles, , Addiction, Anxiété, Phobies, Gérer ses émotions, Emotivité, Séparation, Se préparer à: Examens, Casting, Audition

Des exercices à destination du corps et de l’esprit

La sophrologie utilise des techniques corporelles, principalement la respiration, mais aussi différentes postures : allongé, assis/debout, contractions/relâchements… L’ensemble de ces méthodes permet d’accéder à l’évacuation de tensions musculaires. La pratique vise aussi à prendre une conscience du corps plus développée. Elle explore également le champ des visualisations positives. La sophrologie produit des effets sur le plan physique grâce à la décontraction musculaire. Grâce à la pratique, le sujet peut également ressentir une amélioration de ses tensions physiques telles que douleurs articulaires, mal de dos ou maux de tête. Un des premiers exercice de la sophrologie consiste en une détente corporelle, pour détendre ses muscles. Cela permet de se reconnecter à son corps et à des sensations agréables.

Des méthodes à base de respiration et relaxation

Avec la sophrologie, il s’agit d’être à l’écoute de sa respiration de manière à se laisser aller vers la détente. En avançant dans les exercices, la respiration ralentit, elle devient plus tranquille. La personne prend conscience de la quiétude de sa respiration, mais aussi du calme de son corps et de son équilibre. La sophrologie est un « entraînement du corps et de l’esprit pour développer sérénité et mieux-être basé sur des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit ».

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour les enfants

Stress, difficulté à s’endormir, anxiété, gestion des émotions, confiance en soi… Saviez-vous que la sophrologie pouvait aider nos enfants à gérer les petits et gros coups durs du quotidien ?

Entre action, visualisation et relaxation, la sophrologie nous donne un super outil pour se mettre à l’écoute de ce qui se passe à l’intérieur de nous : une aide précieuse à glisser dans notre quotidien comme dans celui de nos enfants pour apprendre à se détendre.

 

En quoi la sophrologie peut aider mon enfant ?

En fait, la sophrologie est une pratique très douce, et surtout très respectueuse de chacun. Elle permet de se détendre pour soulager de petits et grands maux.

Dans les moments de stress ou d’anxiété.

La sophrologie offre deux atouts majeurs : elle permet de se relaxer à l’instant T, mais aussi de savoir le faire sur commande quand on sent l’angoisse monter. Du coup, quand on a appris l’outil, on a facilement la possibilité de faire baisser la pression ;

Pour les troubles du sommeil : difficultés à s’endormir, angoisses nocturnes… ;

Dans les troubles du comportement : hyperactivité, phobie scolaire, troubles de l’attention… ;

Dans les difficultés relationnelles : timidité, agressivité…

À partir de quel âge peut-on utiliser la sophrologie avec les enfants ?

Un peu comme l’hypnose, il faut que l’enfant puisse construire une image mentale et suivre une consigne. On dit donc que l’on peut commencer à l’utiliser vers 3-4 ans selon les enfants.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour les adolescents

L’adolescence est une étape de la croissance qui se situe entre l’âge de l’enfant et l'âge adulte. Elle débute en général vers douze ans pour les filles et quatorze ans chez les garçons. C’est l’âge de la puberté. C’est une période de la vie où le regard que l’on porte sur l’entourage se modifie. Elle peut aussi s'inscrire dans une phase de crise. Les séances d’accompagnement en sophrologie constituent un outil précieux pour apprendre aux adolescents à canaliser leurs émotions et apaiser leurs tensions internes et externes.

 

C’est à l’adolescence que les jeunes commencent à voir leur avenir se dessiner. C’est aussi à ce moment de leur existence qu’ils peuvent rencontrer une appréhension par rapport à leur orientation, tant sur le plan personnel que scolaire.

La sophrologie peut venir en aide à un adolescent lorsqu’il commence à souffrir de stress, d’angoisse, de découragement ou encore d’une perte de confiance en soi. 

De même, les ados connaissent des fluctuations d’énergie ainsi que des moments de fatigue. Un sophrologue peut les aider à reprendre la situation en main et retrouver un sommeil de qualité leur permettant de profiter de nuits réparatrices.

L’adolescence, c’est aussi un temps pour vivre de nouvelles expériences. En effectuant l’apprentissage de la vie, l’ado découvre ses propres valeurs. C’est à ce moment qu’il construit son estime de soi. C’est aussi à ce moment que surviennent des changements psychologiques importants. De nouveaux centres d’intérêts font leur apparition, parfois mêlés à de nouveaux objectifs.

Des séances d’accompagnement en sophrologie encouragent l’adolescent à devenir plus autonome. Elle lui permet de mobiliser ses ressources et d’améliorer son bien-être au quotidien. De plus, en cas de pathologie, elles tendent à améliorer l’état de santé de la personne.

Grâce aux outils dont elle dispose, la pratique intervient sur la gestion du stress liée à cet âge, sous toutes ses formes. 

En plus d'améliorer la gestion des crises d’angoisses, l’anxiété, les insomnies ou la lassitude chronique, la sophrologie peut également accompagner les addictions : tabac, alcool, jeux…  La pratique intervient aussi sur différents troubles comme l’eczéma, le psoriasis, l’asthme, ainsi que les troubles alimentaires.

La sophrologie permet d’accompagner les adolescents afin qu’ils puissent gérer leurs pulsions grâce à des techniques pour chasser leur anxiété et favoriser le contrôle de soi.

 

Des séances pour aider à la préparation des examens

 

Que ce soit sur le plan scolaire ou professionnel, la perspective d’un examen ou d’un concours est souvent synonyme de stress, d’angoisse, de fatigue et de doutes. Pour éviter aux jeunes de perdre tous leurs moyens lors des écrits et des oraux, la sophrologie peut être une aide précieuse.

Les séances de sophrologie pour les adolescents durent 50 minutes environ. 2 à 3 séances peuvent être suffisantes s’il s’agit d’un mal être récent ou de problèmes de stress. Si le problème est persistant (depuis plusieurs années), une dizaine de séances seront probablement  nécessaires.

La séance se termine souvent par un petit échange sur le ressenti de l’ado.

 

Des exercices pour favoriser confiance et recherche de soi

 

Les séances commencent en général par des exercices de relaxation dynamique dont les mouvements s’inspirent du yoga.

Le sophrologue a recours à des exercices en vue d’atteindre une respiration contrôlée : inspirations, expirations, temps d’apnée. Des exercices de détente musculaire (contraction, relâchement) viennent en complément par la suite. 

Inspirée de l’hypnose, des exercices de suggestion mentale entrent en jeu avec des visualisations d’images, de souvenirs… Ils se poursuivent avec un processus de relâchement physique et psychique, qu’Alfonso Caycedo, le fondateur de la sophrologie, a qualifié de sophronisation.

 

Un accompagnement aux transformations du corps

 

Au cours de l’adolescence, les jeunes se trouvent parfois confrontés à un rapport difficile avec leur corps qui change rapidement, et le regard de l’autre. Ils peuvent éprouver des problèmes face à l'alimentation ou pratiquer un sport jusqu’à l’excès. Ils sont aussi parfois ancrés dans des postures statiques, rivés sur des écrans. Ces manifestations peuvent entacher la réalisation de soi. 

Cette période s’accompagne aussi de transformations physiques dues aux poussées hormonales. C’est la préparation à l’âge adulte. La découverte de la sexualité, la construction de l’identité... constituent des évolutions à considérer dans la crise de l’adolescence. La sophrologie permet aussi aux ados de faire face aux transformations physiques. Elle leur offre des outils pour construire leur identité, s’affirmer et retrouver un état de bien-être pour vivre heureux et épanoui. Elle leur apprend à se détacher du regard et du jugement des autres, et à porter un regard bienveillant sur soi.

A travers les exercices de relaxation dynamique de la sophrologie, les adolescents peuvent se familiariser avec leur schéma corporel. Ainsi, ils comprennent mieux le lien corps-esprit et prennent conscience qu’ils possèdent le pouvoir de produire eux-même leur bien-être physique, mental et émotionnel.

 

En agissant sur le corps et l’esprit, à travers l’écoute des ressentis de l’adolescent, la sophrologie représente une aide précieuse à l’adolescence, moment clé du développement et de la connaissance de soi. 

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour les séniors

BIENFAIT N°1 : MIEUX VIEILLIR ET S’ADAPTER AU QUOTIDIEN ET À LA RÉALITÉ DES SENIORS

Améliorer son confort de vie

Développer une attitude positive face à la vie

La sophrologie peut permettre aux seniors de se mettre à l’écoute de leur corps et d’établir (ou rétablir) une bonne relation avec celui-ci. Elle les aide également à gérer leurs émotions dans un espace calme et bienveillant. L’intention de cette pratique est de porter un nouveau regard sur son existence notamment en se centrant sur sa respiration.

« Apprendre à bien et mieux respirer est un exercice puissant et efficace puisque la respiration, c’est la vie. En nous concentrant sur notre respiration, en inspirant le positif et en expulsant le négatif, nous nous entraînons à percevoir la vie qui se manifeste en nous par des sensations agréables et nous apprenons ainsi à commencer à lâcher prise »

En effet, en avançant dans l’âge, les perceptions sensitives peuvent s’amoindrir, l’équilibre est moins stable et parfois, la personne est souvent moins alerte aussi. Pour faire face à ces changements, la pratique de la sophrologie va aider la personne à puiser dans le positif qui est en elle afin de lui permettre de garder un regard bienveillant sur les choses qui l’entourent et d’abord sur elle-même, à activer ou stimuler son énergie vitale, à vivre ici et maintenant. Tout cela se construit et s’entretient, jour après jour.

Réunifiant la personne avec son histoire, la sophrologie met en synergie les trois dimensions de l’être : passé, présent et futur.

« les seniors sont inviter à retrouver le positif vécu dans le passé. Mobiliser le positif du passé devient alors un tremplin positif pour le présent et pour le futur, l’ouverture vers tous les possibles”.

Le senior pourra même redécouvrir les valeurs existentielles auxquelles il adhère, les valeurs de l’être qu’il est et qu’il est devenu au fil de ses jours et de ses années.

BIENFAIT N°2 : RENFORCER SES CAPACITÉS COGNITIVES TELLES QUE LA MÉMOIRE ET L’ATTENTION

Améliorer sa confiance en soi

Stimuler son énergie

les personnes âgées peuvent avoir tendance à s’irriter et à dramatiser lorsqu’elles souhaitent se remémorer un fait ou une information et qu’elles en sont empêchées. Bien souvent, elles sont déstabilisées par cet oubli qui les exaspère et se focalisent alors sur la peur de ne pas “réussir” à se souvenir. Cette attitude répétée peut, au fur et à mesure, réduire leur envie de rester ouvertes au monde, de converser et les tourner finalement vers l’isolement.

“C’est pourquoi en sophrologie, sans jugement et sans a priori, nous travaillons sur la détente du corps et de l’esprit. En éliminant les tensions, les inconforts et le stress et en portant notre attention sur le positif, il est possible d’améliorer nos performances mentales, ce qui peut influencer nos ressentis, notre vision des choses, notre appréciation de la vie, notre humeur et cela peut aussi notablement changer notre quotidien bien sûr”

Le senior va pouvoir à l’aide de techniques spécifiques mobiliser sa propre énergie, l’activer ou la stimuler en donnant plus de dynamisme à ses structures biologiques.

BIENFAIT N°3 : GÉRER SON STRESS ET SES ÉMOTIONS

Réguler son humeur

Avoir un meilleur sommeil

Grâce aux exercices de respiration et à la relaxation dynamique, la sophrologie permet tout naturellement de diminuer le taux de stress et d’angoisse des pratiquants et apporte une aide pour se stabiliser émotionnellement. Elle permet également à la personne qui connaît des problèmes d’insomnie de gagner en qualité de sommeil.

En se focalisant sur leurs capacités, les seniors utilisent leur potentiel pour améliorer ce qui leur semble juste et nécessaire d’améliorer dans leur existence. Plus apaisés et plus sereins, ils peuvent ainsi s’ouvrir davantage aux autres en consacrant du temps et de l’énergie à leur vie sociale.

BIENFAIT N°4 : ENTRETENIR SA JOIE DE VIVRE

Donner du sens à sa vie

Vivre un redéploiement existentiel

La sophrologie peut mener la personne qui avance en âge vers un redéploiement de son existence et transformer sa vie en prenant conscience de l’intérêt et du sens réel de celle-ci, de la joie qu’elle lui procure. En vivant ici et maintenant, la vie qui se vit en soi : s’en émerveiller encore et toujours.

“Il est important de s’entraîner. En sophrologie, il est déterminant de répéter les exercices effectués lors de séances, chez soi, chaque jour. La répétition permet d’ancrer les progrès et de véritablement vivre différemment son quotidien” .

En effet, la sophrologie, comme toute pratique, demande une certaine discipline pour obtenir des résultats sur la durée.

Les consultations proposées en Sophrologie ne se substituent en aucun cas à un traitement médical mais peuvent cependant favorablement l’accompagner.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour les sportifs.

Pour atteindre un niveau élevé et améliorer leurs performances, de nombreux sportifs ont recours à la sophrologie. Que l’on pratique une discipline à Paris, Marseille, Grenoble, Nice, Lyon ou Strasbourg, la sophrologie se révèle être une pratique intéressante pour le sportif professionnel autant que pour l’amateur. 

 

Même si des premières expérimentations en psychologie sportive ont été réalisées en 1897 par le psychologue Norman Triplett à l’université de l’Indiana, c’est le docteur Raymond Abrezol qui a transposé la sophrologie caycédienne au domaine sportif en 1967, suite à la création de la pratique par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo en 1960. Sa méthode, la “sophro-pédagogie sportive”, aurait eu des effets bénéfiques sur l’équipe suisse de ski aux jeux olympiques de 1968 qu’il a préparée. 

Au cours des années 80 et 90, plusieurs auteurs ont contribué au développement de la “sophrologie-pédagogie” dans le sport. On peut notamment citer les travaux du professeur de sport Luis Fernandez ou du docteur Edith Perreaut-Pierre. La pratique ayant fait du chemin, de nos jours, on retrouve des modules de spécialisation “sophrologie et sport” intégrés aux programmes des centres de formation en sophrologie.

A l’image du training mental, la sophrologie est un outil qui permet à l'individu - y compris au sportif - de mettre toutes les chances de son côté, notamment en vue de remporter la victoire. C’est pour cela que la sophrologie est capable d’accompagner des sportifs, quel que soit leur niveau de pratique. On la trouve ainsi présente dans des disciplines variées telles que le tennis, l’équitation, la boxe, le rugby, l’athlétisme... 

Le sport est une discipline exigeante, grâce à la sophrologie, le sportif a accès à des techniques particulières et appropriées. Tour à tour, la sophrologie offre au sportif des pistes pour atteindre le niveau de relaxation qu’il souhaite ou la bonne gestion de son sommeil. Elle va lui permettre d’accéder à un état de conscience modifié de sorte à préparer son mental de façon progressive. Grâce à elle, il va apprendre à maîtriser son schéma corporel.

 

Des séances pour améliorer et renforcer ses performances

 

La sophrologie sollicite des méthodes de respiration et des exercices de relaxation dynamique.

Le plus souvent, les séances individuelles pour les sportifs répondent à des demandes en lien avec les problématiques de la compétition. Le sophrologue élabore alors un programme d'entraînement mental personnel pour le sportif.

Une séance individuelle de sophrologie dure environ 1 heure. Quelques séances peuvent souvent suffire à régler un problème de stress inhibiteur précompétitif. Mais s’il s'agit d’assurer le suivi d’un sportif par rapport à une problématique spécifique, une dizaine de séances seront nécessaires. 

Les séances de groupe, parfois qualifiées d’accompagnement mental à l'entraînement, se concentrent davantage sur les techniques de respiration et le lâcher prise. Leur durée va de 10 à 30 minutes environ.

Indépendantes des séances d'entraînement sportif, elles peuvent être suivies en parallèle de la pratique sportive. En général, ces séances n’abordent pas de problématiques liées à l'entraînement ou à la compétition. Enfin, trois cycles de six à douze séances sont souvent  requis afin que les sportifs puissent accéder à cette forme d’apprentissage mental.

 

Des techniques à appliquer en entraînement et compétition

 

L’utilisation de ses techniques nécessite une bonne communication entre le sophrologue, l’entraîneur et le sportif, car la méthode va accompagner le compétiteur à travers les actions qui risqueraient de le limiter dans l’atteinte de ses objectifs. Ensemble, le trio va étudier les combinaisons d’outils dont dispose la sophrologie, mais surtout, ils définiront quand et comment le compétiteur devra y recourir lors de son sport. 

Le sophrologue enseigne aussi au sportif le geste signal, c’est-à-dire être capable de faire face au stress afin de retrouver le calme. Grâce à la sophrologie, le sportif peut avoir recours aux techniques de “sophro-acceptation-progressive” ou de “sophro-substitution sensorielle”. L'ensemble de ces techniques vont l’aider à prendre de bonnes habitudes. 

Pour les sportifs, les outils de la sophrologie se concentrent en général sur trois dynamiques :

  • La préparation en amont

  • L’accompagnement, pendant l’épreuve 

  • Le suivi, après la compétition

Durant la phase de préparation du sportif, le sophrologue travaille sur le développement du schéma corporel du sportif. Durant l’épreuve, la sophrologie lui apporte les techniques de renforcement de la motivation. Il peut également apprendre à travailler sur la récupération, y compris par rapport au sommeil. Car sa capacité à récupérer l’aidera à résister psychologiquement et physiquement. Elle lui offrira de maintenir toute son attention lors de l’épreuve ainsi que ses capacités d’anticipation.

Enfin, en phase de récupération, elle accompagnera le sportif dans l’analyse et la prise de recul vis-à-vis de sa performance. De surcroît, elle facilitera la récupération physique et psychologique.

De même, en cas de blessure ou de défaite, elle permettra de dépasser cette situation difficile et de se motiver pour reprendre l’entraînement et la compétition.

 

Un accompagnement à la préparation mentale et physique

Animé par la volonté de décrocher la victoire, le sportif doit sans cesse repousser ses limites. Avec la sophrologie, le sportif va être en mesure de modifier son comportement et de changer ses schémas négatifs inconscients. A travers les outils qu’elle met à la disposition des sportifs, sa philosophie, ainsi que la bonne dose d’esprit positif qu’elle insuffle, la sophrologie permet aux sportifs d’améliorer leurs performances de manière significative. Et en sport, on le sait, une bonne préparation physique, doublée d’une solide confiance en soi, permet au compétiteur de se dépasser. 

La sophro-pédagogie sportive déroule le protocole précis qui lui offre d’atteindre ses objectifs. Elle aide tous les sportifs à vaincre le découragement. En la pratiquant ils se dotent de plus grandes chances d’optimiser leurs actions tout en se réalisant de manière personnelle au cours des championnats.

La sophrologie aide à canaliser ses émotions et son ressenti au sujet de la douleur. Elle permet de travailler la confiance en soi et stimule également la motivation. De plus, dans les sports collectifs, elle renforce l’esprit de cohésion.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour les personnes atteintes d'un cancer

Pouvant être réalisée pendant et après les séances de chimiothérapie ou de radiothérapie, la sophrologie s’inscrit tel un soutien dans l’accompagnement de la maladie. En parallèle des traitements de la médecine conventionnelle, la sophrologie permet à la personne malade de se libérer de ses appréhensions. Sa pratique lui permet de se rendre à ses séances de soins dans un état d’esprit plus serein. La méthode la prépare également mentalement à ses rendez-vous médicaux. Elle offre à l’individu une certaine prise de recul.

Consultez ma spécialisation sur le cancer.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour les personnes atteintes d'un burn-out.

Le burn out s’exprime à travers un état d’épuisement général. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qualifie cet état comme un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail. Ce trouble fait son apparition chez un individu de manière progressive, presque sournoise. Ses conséquences sont un épuisement des ressources physiques, mentales et émotionnelles. Etant donné que ses effets procèdent par étapes, insidieusement, il s'avère nécessaire de prendre en charge le phénomène le plus tôt possible, de manière à éviter que la situation ne s’enlise.

 

Causes et symptômes de l’épuisement professionnel

 

Comme évoqué précédemment, les signaux du burn out se définissent par une fatigue persistante. Plusieurs phénomènes expliquent ces sources d’épuisement au travail. On peut notamment évoquer l’exigence des tâches, le manque d’autonomie, la difficulté à gérer les émotions ou encore le manque de reconnaissance. D’autres causes, davantage en lien avec la personnalité du sujet, telles que l’addiction au travail, l’attrait pour le perfectionnisme, la mauvaise gestion du stress ou encore une mésestime de soi prononcée, peuvent favoriser l’installation du burn out. La personne peut arriver à perdre toute confiance dans sa compétence ainsi que sa confiance en elle. De ce ressenti découle une irritabilité sévère pouvant conduire à une détérioration des relations avec les autres collaborateurs, ainsi qu'une aversion totale pour les tâches à accomplir. 

Elle peut également souffrir d’effets néfastes tels que des douleurs, des troubles de l’alimentation, des troubles du sommeil, des troubles anxieux et dépressifs. A force, la personne finit par se sentir meurtrie, elle ne parvient plus à trouver l’intérêt de se rendre dans son entreprise.

 

Des séances curatives ou préventives face au surmenage

 

La pratique de la sophrologie est une bonne méthode pour prévenir et identifier les signaux qu’envoie le corps en situation de burn out. Les séances de sophrologie agissent de manière efficace dès l’apparition des premiers signes. Elles aident la personne à se recentrer sur elle et l'accompagnent à s’interroger sur ses méthodes de travail. 

Accompagnée par le sophrologue, la personne prend conscience des ses tensions corporelles et de ses émotions. Mais surtout, elle parvient à prendre de la hauteur par rapport à sa situation. En séance, elle accomplit un travail sur la gestion du stress grâce à la sophrologie. Cette prise de conscience lui permet ainsi d’affronter les circonstances avec sérénité et qu’elle arrive à se sentir apaisée par rapport à sa vie professionnelle. Elle parvient également à hiérarchiser ses tâches et renoue avec une harmonie heureuse entre vie professionnelle et vie privée.

Au cours des séances avec le sophrologue, la personne atteint plus facilement une posture de relaxation. Elle va apprendre plusieurs exercices efficaces qu’elle pourra reproduire lorsqu’elle en sentira le besoin, pour relâcher la pression. Grâce aux séances, la personne s'ouvre davantage à ses émotions et parvient ainsi à recueillir les éléments qui pourront lui être utiles à l’identification des causes de son épuisement et de son stress. Une fois informée de ces ressentis profonds, elle peut alors adapter son comportement et recouvrer un état de santé optimal. 

Grâce à la pratique, la personne se sent en meilleure forme. Elle retrouve progressivement le moral et voit ses pensées négatives se dissiper. La sophrologie invite l’individu à puiser dans ses propres ressources afin de renforcer la confiance en soi. La pratique va lui apprendre à s’autoriser des plages de temps pour elle dans le but de casser le schéma qui la fait souffrir. Ainsi, elle lui offre une nouvelle routine qui lui procure plaisir et joie de vivre.

Retour 

Les bienfaits de la sophrologie

Pour calmer l'anxiété

Causes et symptômes des troubles anxiogènes

 

L'anxiété peut être éprouvée en cas de peur inconsidérée, de sentiment de danger, d'attente interminable ou de souffrance indéfinissable. Bien qu’il soit parfois difficile de différencier angoisse et anxiété, l'angoisse aurait plutôt tendance à traduire des sensations physiques d'oppression. Pour résumer, l'anxiété relève davantage d'un processus psychique et l'angoisse d'une sensation corporelle.

Les manifestations de l’anxiété sont parfaitement identifiées, elles sont la cause de consultations chez le médecin pour les raisons suivantes : stress, palpitations, insomnies, troubles respiratoires, troubles digestifs, douleurs abdominales, migraines, lombalgies, déséquilibre, troubles auditifs, fatigue…

Elle est également bienvenue en cas de douleurs physiques, issues de causes parfois psychologiques. La pratique est aussi préconisée aux personnes qui souffrent de manifestations physiques en lien avec le stress comme le psoriasis, les ulcères ou l’asthme.

 

Des séances pour gérer les crises de panique

 

Effectuer des séances avec un sophrologue offre une solution adaptée aux besoins de chacun. Adaptée à tous les publics, y compris les enfants et les adolescents, les séances de sophrologie sont particulièrement conseillées pour réduire l’intensité d’une crise d’angoisse, d’une crise de panique et calmer l'anxiété, car elle agit sur le psychique, les tensions corporelles, les émotions… En diminuant les effets des troubles, la pratique favorise la confiance en soi.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour lutter contre les acouphènes.

L’acouphène correspond à une perception auditive qui survient en l’absence de stimulus externe ou interne. Le phénomène peut également être qualifié de message envoyé par nos neurones et interprété comme un son par notre cerveau.

En réponse au stress que génèrent les sons occasionnés par les acouphènes, la sophrologie propose de mettre en place un réseau de filtres qui empêchent l’arrivée de ces “bruits” à la conscience. Si l’on entend des voix ou de la musique, il ne s’agit pas d’acouphènes mais d’un autre trouble qualifié d’hallucination auditive.

 

Causes et symptômes des acouphènes

En présence d’acouphènes, la personne évoque des bourdonnements, des sifflements, des grésillements ou des tintements. Dans d’autres cas, le sujet peut faire état de ce qu’elle entend avec une définition plus précise : chuintement, chant de cigales, son de ligne à haute tension… D’une personne à l’autre, l’audition du bruit des acouphènes peut varier, de manière continue ou fluctuante, ainsi que de sons pouvant s’étendre des graves aux aigus.

On observe deux grandes catégories d’acouphènes :

Les acouphènes objectifs : ces derniers sont souvent causés par des mouvements atypiques des muscles de l’oreille ou d’effets qui rendent le flot sanguin plus audible.

Un médecin peut les entendre avec un stéthoscope et intervenir pour traiter le patient.

Les acouphènes subjectifs : seulement audibles par la personne concernée, ce sont les plus fréquents (95 % des cas). Leurs causes sont méconnues et ils sont plus difficiles à soulager que les acouphènes objectifs. La sophrologie permet d’agir sur la tolérance du sujet à ce phénomène.

Entendre des acouphènes n’est pas réellement une pathologie mais plutôt une gêne, la plupart du temps liée à une perte d’audition. Il s’agirait d’un signal “fantôme” provoqué par par le cerveau à la suite d’une détérioration des cellules de l’oreille interne. Une autre thèse pointe un dysfonctionnement du système auditif central. Des spécialistes pensent également que la génétique pourrait être la cause d’acouphènes dans certains cas.

La plupart du temps, on note l’apparition d’acouphènes chez les personnes âgées ou les adultes qui se sont exposés au bruit. Certaines blessures à la tête ou la prise de médicaments, aggravant l’état de l’oreille interne, peuvent aussi entraîner l’apparition d’acouphènes. Mais il existe bien d’autres causes pouvant justifier l’apparition des acouphènes : (otites à répétition, problèmes de mâchoire, circulation sanguine, hypertension…).

A la suite du bilan de santé  et dans le cadre du protocole de soin, un médecin ORL pourra suggérer de pratiquer des séances de sophrologie.

 

Des séances pour aider à apaiser les bruits parasites

Dans le cas de manifestations d’acouphènes, mieux vaut s’en remettre à un sophrologue même si on a l’habitude de pratiquer des exercices de respiration seul chez soi.
Lors des séances, le praticien pourra prendre en considération la problématique dans une approche globale. Il pourra accompagner le traitement de l’ORL et se concentrer sur les troubles de l’audition et tenter de soulager les bruits entendus par le sujet.

Grâce à l’expérience émotionnelle qui permet d’envisager le sujet souffrant d’acouphène chronique, non plus porteur seulement d’un problème d’oreille, mais comme un individu en souffrance.

Ce protocole de séances spécifiques, basées sur des étapes et des objectifs, permet au sujet acouphénique de se détendre malgré la présence des bruits parasites, de s’approprier des outils d’autonomie pour gérer les crises d’acouphènes, et ainsi, tout au long du déroulement du protocole, de pouvoir mieux gérer l’émotionnel lié à la présence des symptômes. 

Il s’agit d’un protocole de sophrologie spécifiquement adapté aux acouphènes de six à huit séances sur une période de deux à quatre mois, qui a fait l’objet d’une évaluation par une revue scientifique à comité de lecture.

 

Lutter contre l’hyperacousie et autres troubles de l’audition

En général, le trouble de l’hyperacousie survient à la suite d’un choc auditif traumatisant pour l’oreille interne. Toutefois, l’hyperacousie peut également se manifester de manière progressive ou non avec le temps et sans cause apparente.

Il existe plusieurs formes d’hyperacousie :

L’hyperacousie résulte souvent d’un dérèglement du schéma neuronal. La plupart du temps, elle s’accompagne d’acouphènes.

L’hyperacousie de désafférentation : hypersensibilité qui peut survenir en cas de privation de l'ouïe, par manque de stimulation.

L’hyperacousie métabolique : insuffisance d’un neurotransmetteur.

L’hyperacousie cochléaire : manifestation avec des douleurs ou des réactions émotives (larmes, irritation, malaises).

 

En s’appuyant sur un travail de respiration et de relaxation, la sophrologie permet de détourner l’attention du sujet de ses acouphènes ou de son hyperacousie. La pratique atténue les effets de ses troubles auditifs et peut même dans certains cas les faire disparaître de façon durable.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour lutter contre les maux de tête.

Faisant notamment appel à la notion “d’ici et maintenant” lors de la thérapie, la sophrologie se révèle particulièrement utile dans le soulagement des crises de migraine. Elle intervient dans l’amélioration de l’état de santé des personnes qui souffrent de maux de tête à répétition, tant au niveau professionnel que professionnel. 

Causes et symptômes de la migraine

 

Définie en tant que céphalée pulsatile qui survient par crise de tension, la migraine résulterait d’une vasodilatation de la couche protectrice du cerveau : les méninges. Les crises de migraine ont une incidence sur le corps et peuvent susciter d’intenses douleurs au crâne, une sensation de fatigue, une raideur de la nuque, des troubles visuels ou une intolérance au bruit. Injustement qualifiée de trouble bénin, la migraine peut être particulièrement gênante surtout quand elle se manifeste de façon régulière et que les crises durent plusieurs heures.

Parmi les causes du déclenchement de la migraine, nous pouvons citer les changements de pression atmosphérique, le stress, mais aussi certains aliments : chocolat, fromage, fruits à coque, aliments glacés, café ou manque de caféine… Toutefois les facteurs qui déclenchent la migraine sont difficiles à identifier et peuvent être très variables d’un  individu à l’autre.

Pour limiter les risques d’apparition de crises de migraine, mieux vaut éviter de consommer trop d’alcool, et fuir les environnements trop bruyants ou enfumés. Enfin, on parle de migraine chronique lorsqu’une personne est atteinte de migraine de façon régulière. 

 

Lutter efficacement contre les céphalées chroniques

 

La sophrologie propose des techniques qui aident à se relaxer, et peut aider dans l’amélioration de la condition des individus qui souffrent de migraine chronique. La pratique permet de mettre en place des exercices au niveau de la respiration, de la relaxation corporelle et de la visualisation. Ceux-ci ont pour objectif d’apprendre à la personne à mieux gérer la douleur, mais aussi à la réduire. Permettant de "défocaliser" de la douleur, la sophrologie s'avère être une pratique intéressante, en complément d’un traitement de médecine conventionnelle sur un patient. Permettant de soulager à la fois la crise de migraine lorsqu’elle sévit, l'hypnose peut également s’avérer utile pour les personnes réceptives. La pratique permet aussi de mieux appréhender l’apparition des crises en les anticipant.

 

Savoir se relaxer pour gérer l’intensité des douleurs

 

La migraine produit souvent chez le sujet une peur de voir arriver la douleur : on parle de peur anticipative. Dans la mesure où la sophrologie est pratiquée régulièrement, elle va permettre à la personne de se calmer et de réduire l’intensité de la crise. Accompagnée du sophrologue, la personne va agir sur elle-même de manière à être moins stressée, moins tendue et davantage à l’écoute des éléments présupposés déclencheurs de ses crises de migraines. Sachant que ces manifestations peuvent être de nature intellectuelle, visuelle, sonore ou alimentaire. Pendant la crise, la personne utilisera la sophrologie pour réduire la douleur, surtout si elle est prise au début. Après la crise, le sujet aura la possibilité de rebondir plus vite.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour vaincre la dépression.

La dépression définit les personnes souffrant d’une infinie tristesse. Ces dernières peuvent également éprouver un perte d’estime de soi, voire un sentiment d’inutilité. Etant donné qu’il s’agit d’une maladie à part entière, un suivi médical est indispensable. Généralement, la médecine conventionnelle traite les personnes touchées par ce trouble avec une prescription d’antidépresseurs accompagnés d’une psychothérapie.

La sophrologie a pour particularité de s’adapter à l'histoire et à la personnalité du sujet, ainsi qu’à ses objectifs. En complément du parcours médical, la sophrologie peut apporter une solution favorisant un réel retour de la confiance en soi. 

 

Causes et effets des troubles dépressifs

 

Les personnes victimes de la dépression sont souvent touchées par un ralentissement psychomoteur. Elles ressentent une grande faiblesse, sont moins vives et peuvent être particulièrement fatiguées. Cet état les coupe de l’envie de faire le moindre effort, elles connaissent une redoutable absence d’énergie. A cause de leur trouble, elles ne trouvent plus d’intérêt à réaliser leurs tâches quotidiennes, parfois même celles qu’elles trouvaient très agréables. Elles peuvent également manquer d’appétit ou connaître des troubles du sommeil. Sur le plan psychique, elles ressentent de l’anxiété, éprouvent de la culpabilité, peuvent subir des pertes de mémoire ou avoir des difficultés à se concentrer. Dans les formes les plus sévères, elles peuvent même être tentées d’aller jusqu’au suicide.

Grâce à ses nombreux bienfaits, la sophrologie offre de stimuler les ressources temporairement mises en pause par la personne, et lui propose de retrouver le goût de la vie.

 

Un accompagnement pour favoriser l’estime de soi

 

Dans la sophrologie, il s’agit d’aller à la conquête du corps pour gagner celle de l’esprit, car c’est le schéma corporel qui est important.

Quand ils ne l’anéantissent pas, les épisodes dépressifs fragilisent l’estime de soi. Parce qu’elle s’est retrouvée dans l’incapacité de réaliser ses activités du quotidien, une personne dépressive peut entretenir une mésestime d’elle-même ainsi qu’un sentiment de culpabilité. Le processus l’enferme dans une forme d’inertie et la convainc qu’elle n’est capable de rien. La sophrologie lui permet de sortir de cette spirale qui l’empêche de s’accomplir. 

Contrairement à la psychologie, qui demande à l’individu de se concentrer sur ses problèmes et d’en parler, la sophrologie oriente ses solutions vers la dimension positive. Elle présente à la personne une nouvelle perception pour détourner son attention de ses problèmes. Les outils de la pratique permettent à la personne de restaurer la confiance qu’elle s’accorde, notamment par le biais d’exemples tirés du passé. Cette pratique réactive également le sentiment de fierté et d’accomplissement de l’individu.

Les techniques sophroniques permettent de retrouver le plaisir de l’échange ou de l’intérêt pour le monde. Elles peuvent aussi renforcer les capacités d’une personne à se sentir bien.

 

Des exercices de visualisation positive pour se stimuler

 

En prévention, ou en vue de réduire les effets d’une dépression, prendre rendez-vous chez un sophrologue peut s'avérer particulièrement efficace pour aider les personnes victimes de stress chronique.

Parmi les techniques de respiration de la sophrologie, on peut citer les exercices de relaxation abdominale. Ceux-ci vont inviter le sujet à la détente musculaire et au relâchement mental. Parce que l’anxiété crée une tension musculaire, bloque la respiration et par voie de conséquence génère une tension mentale, la pratique de la sophrologie va permettre à la personne dépressive d’effectuer quelques exercices faciles pour relâcher des points de blocage. Avec ces exercices, la personne va pouvoir se libérer de ses blocages physiques et psychiques. Elle va également renouer avec son énergie vitale.

Effectués après la phase de relaxation, les exercices de visualisation positive de la sophrologie offrent à la personne de se reconnecter avec ce qu’elle cultive de meilleur en elle, l’ensemble de sa dimension positive. En association avec les sentiments et les sensations qui renforcent le bien-être corporel et mental de la personne, la visualisation positive a pour objectif de la libérer mentalement de ses pensées négatives. La sophrologie l’invite à plonger dans son imagination pour se projeter dans un futur idéal et espéré.

La sophrologie respecte les souffrances de chacun et ne juge pas la personne. Grâce à ses méthodes, celui qui la pratique va trouver un certain apaisement. Il va redécouvrir ses forces, ses qualités, ses propres ressources. Le lien qui s’établit avec le sophrologue offre à la personne de récupérer petit à petit son élan vital. Avec cette pratique l’individu va se reconnecter à “l'ici et maintenant” de sorte à mettre de côté la dépression.

La sophrologie ne se substitue pas aux traitements médicaux, en revanche elle est utile pour les accompagner en complément. 

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour soulager les souffrances, les douleurs.

En France, on estime qu'environ 12 millions de personnes souffrent de douleurs chroniques aujourd’hui. De plus, 2,6 millions de personnes souffrent de douleurs neuropathiques.

En 1979, l’Association Internationale pour la Douleur a défini la douleur ainsi  : 

“La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel ou décrite en termes d’un tel dommage.”

Si la médecine conventionnelle peut diagnostiquer et traiter les causes d’une douleur chez un patient, la sophrologie peut accompagner un traitement médical en s’attachant à modifier la perception des douleurs et les apprivoiser. La pratique ne supprime pas la douleur, mais peut être utile pour la soulager.

 

Les types de douleurs physiques

 

Chacun de nous a sa propre perception des douleurs physiques. Elles peuvent être aiguës : perçues à la suite d’un coup, d’une lésion ou d’une inflammation. Elles peuvent aussi être chroniques : douleurs neuropathiques, inflammation, dysfonctionnement corporel. Ces dernières sont considérées comme telles lorsqu’elles durent plus de 3 mois et sont envahissantes physiquement et psychiquement. Mais quelles que soient les causes des douleurs, les émotions négatives les entretiennent. Parfois même, elles les amplifient.

La douleur a pour fonction d’alerter l’individu. Indirectement, elle a également pour but de le protéger. En effet, lorsqu’une personne a mal, il lui est possible de prendre la situation en main pour aller mieux et ainsi se protéger d’un danger éventuel pour sa santé. La plupart du temps, les douleurs se font ressentir lorsque le corps identifie un phénomène qui lui est étranger de manière interne, par exemple en présence d’un virus, ou externe comme dans le cas d’une brûlure. C’est le système nerveux qui informe le corps de toute douleur éventuelle par le biais des nerfs, de la moelle épinière ou du cerveau. 

La sophrologie peut accompagner de nombreux types de douleurs tels que la migraine, les douleurs lombaires, les rhumatismes avec des troubles tels que l’arthrose, ou encore les douleurs chroniques. La pratique atténue également certains phénomènes pouvant occasionner parfois eux-mêmes certaines souffrances, comme des troubles du sommeil ou un état dépressif. Il est également possible de faire appel à la sophrologie pour se faire accompagner avant une intervention chirurgicale, un accouchement, dans le cadre de douleurs gynécologiques ou en analgésie dentaire, par exemple. 

Quand on souffre, on n’est plus que douleur. Pour y remédier, les séances de sophrologie proposent des techniques simples qui proposent à la personne de développer sa force mentale afin de tenir à distance ces douleurs et ainsi retrouver du plaisir à la vie.

Prendre en charge la douleur est un des motifs principaux de visite chez le sophrologue. Grâce aux techniques psychocorporelles de la sophrologie, le praticien arrive à estomper les sensations de douleur chez une personne. Il parvient à contourner cette sensation désagréable grâce au développement de pensées positives et au jeu de truchement de la méthode. 

Au cours des séances de sophrologie, le système nerveux autonome s’active. Il libère des hormones d’endorphine, de sérotonine et de dopamine. Celles-ci interviennent notamment sur l’apaisement des douleurs. Le rythme cérébral des exercices de sophrologie pendant la séance incite à la créativité. Il en résulte une meilleure acceptation de son corps ainsi que du bien-être. 

Les séances de sophrologie permettent d’effacer les souvenirs douloureux de la mémoire. Les émotions positives que génèrent les séances permettent également de se substituer au cercle vicieux de la douleur, car celles-ci vont contribuer à maintenir la souffrance à distance.

La personne peut mettre en pratique ces techniques de manière autonome après avoir été accompagnée durant quelques séances. Elle pourra ainsi agir sur la gestion de la douleur, diminuer le ressenti de ses douleurs et reprendre confiance dans ses propres capacités. 

Lorsqu’une personne est atteinte de douleurs, que celles-ci présentent son point d'attention, sa respiration monte, elle se place dans le thorax. Le cerveau n’est alors plus correctement oxygéné. On parle de cercle vicieux car les tensions s’accentuent en même temps que les sensations désagréables. 

 

Pour contrer ces sensations néfastes, la pratique facilite la reprogrammation du cerveau et aide à réduire considérablement la douleur. Permettant de mieux supporter la douleur, elle facilite le retour au bien-être émotionnel. La sophrologie permet de travailler sur l’expiration longue. Ceci a pour effet bénéfique de faire diminuer les tensions. Le cerveau libère alors un anesthésiant naturel : les neurotransmetteurs d'endorphine. Ensuite, en portant l’attention sur l’expiration, la méthode permet au diaphragme du sujet d'agir au niveau de l'abdomen, en tant que régulateur. 

 

Des exercices pour aider à traiter les zones douloureuses

 

La sophrologie propose ses bienfaits, non pour faire disparaître la douleur, mais pour la soulager efficacement à travers la restauration du calme, de la détente et de l’apaisement pour favoriser votre bien-être.

 

En sophrologie, la respiration, la posture et le mental permettent de se reconnecter avec tous les événements survenus dans une vie. La pratique a pour objectif et pour effet d’écarter les pensées susceptibles d'interpréter la douleur de manière négative. Son but est de soulager la personne.

 

Pour qu’une personne puisse pratiquer les exercices, il est impératif d’arriver à chasser les pensées parasites, à laisser de côté tout élément perturbateur afin de rester concentré sur son état de bien-être. Il est nécessaire que la personne parvienne à s’ancrer dans le calme pour qu’elle puisse accéder à ses émotions positives. En plus de réguler l’intensité de la douleur, la pratique de la sophrologie favorise également la relaxation, le relâchement musculaire, ainsi que la visualisation positive. Ces trois leviers participent au retour à un état de détente profond.

 

Afin d’aider les personnes à renouer avec leur équilibre, les sophrologues ont souvent recours à la technique de la respiration contrôlée. Cet exercice de sophrologie aide la personne à mieux gérer son niveau de stress, ainsi que ses émotions dans la vie quotidienne. Cela renforce sa confiance en elle.

 

Lorsqu’une personne ressent une douleur, elle a tendance à ne penser plus qu’à cette dernière. La sophrologie invite la personne à se détourner de sa douleur en lui demandant d’activer ses pensées positives. Cette action a pour effet de détourner son attention de la cause de ses souffrances. Elle détourne ainsi son attention des sensations de douleur qui l’habitent. 

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour traiter les troubles sexuels.

Les troubles de la sexualité concernent autant les femmes que les hommes. Certains d’entre eux peuvent être d’origine physiologique, c'est-à-dire "mécanique", tandis que d’autres s’apparentent plus à une dimension psychologique ou psychosomatique. 

Créée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo dans les années 60, la sophrologie est une pratique perpétuée depuis par d'éminents sophrologues comme Martine Orlewski, ou encore le regretté Patrick-André Chêné, ce dernier ayant notamment expérimenté la synergie entre sexologie et sophrologie. Grâce à son action sur le mental et le corps, la sophrologie peut conduire à un retour vers une vie sexuelle épanouie. 

 

Causes et effets des dysfonctions sexuelles

 

Au fil des jours, des facteurs pouvant générer du stress tels que la pression au travail, des difficultés financières ou des relations conflictuelles au sein du couple, peuvent entraîner des dysfonctions sexuelles. Avec le temps, la personne peut même arriver à se convaincre que sa sexualité et son désir ne font plus partie de ses besoins. La sophrologie intervient sur les émotions négatives et lutte également contre le manque d’estime de soi. De ce fait, elle favorise la réduction de troubles pouvant être à l’origine de difficultés dans la vie sexuelle. La pratique de la sophrologie offre au sujet un retour à un stade plus serein. Elle va également l’inviter à se détendre en profondeur à travers ses exercices de relaxation dynamique. Le champ de la personne sera ainsi davantage disponible pour le désir et elle verra sa libido reboostée.

La sophrologie prend également en considération la dimension psychologique de la personne. Elle peut par exemple intervenir dans l’appréhension de l’acte sexuel, apporter une réponse à la personne face aux fantasmes soi-disant gênants d’un partenaire ou accompagner certaines personnes à travers l’interprétation de performances escomptées. Sur le plan physique, en soutien à la médecine conventionnelle, dysfonction érectile pour l’homme ou encore sécheresse vaginale chez la femmme peuvent être accompagnées par la sophrologie.

 

Des exercices pour stimuler libido et désir

 

La sexualité peut renforcer la qualité de la relation dans un couple, mais d’autres dimensions s’y rattachent comme les émotions ou l’attachement.

La technique psycho-corporelle de la sophrologie s’appuie essentiellement sur des exercices de relaxation dynamique associés à des visualisations positives. Le sophrologue va permettre à la personne de développer une prise de conscience de sa sensorialité. L’objectif étant de mettre les sens en éveil pour redynamiser la santé sexuelle de l’individu à travers d’images de visualisation positive : plaisir de l’eau sous la douche, suggestion de caresses, senteurs agréables… Dans son accompagnement, la sophrologie propose également des séances axée sur le ressenti du partenaire : le ton de sa voix, le toucher de sa peau, son odeur…

Grâce aux relaxations dynamiques et à la production d’endorphines qu’elles génèrent, le corps connaît un regain d’énergie. Avec les visualisations positives d’un corps en pleine santé sexuellement parlant, un retour à ce que la sophrologie nomme un "ancrage positif" s’effectue. 

La sophrologie peut convenir aux femmes et aux hommes. La plupart du temps, cette technique vient en complément d’une prise en charge médicale ou psychologique, mais ne s’y substitue en aucun cas. Afin d’observer un résultat dans l’accompagnement de la sophrologie pour traiter les troubles sexuels, il faut compter environ dix séances de pratique. Il est conseillé d’effectuer les séances à titre individuel, mais le sophrologue peut éventuellement proposer des séances à deux. Parallèlement, la pratique régulière de la sophrologie à domicile par le sujet favorise le mieux-être sexuel.

 

Retrouver du plaisir en éliminant les blocages

 

Dans la sexualité, certains troubles peuvent provenir d’épisodes négatifs comme des douleurs vécues lors de rapports sexuels par le passé ou de “pannes” traumatisantes. Ces expériences antérieures peuvent parfois être la cause d’un verrouillage du corps. 

La sophrologie a pour ambition d’agir sur la déprogrammation de ces souvenirs. Par le biais des exercices de visualisation, elle invite la personne à se remémorer la scène traumatisante et à la rectifier en vue d’une issue positive. Afin de ne pas choquer le sujet, le sophrologue demande au sujet de s’imaginer plus tard dans une relation sexuelle épanouie... quelques semaines après par exemple.

Plusieurs séances peuvent être utiles afin d’arriver à “déprogrammer” les souvenirs négatifs d'une personne, mais la sophrologie reste une pratique qui agit toujours en douceur, sans générer de pression supplémentaire, car cela ne serait pas bénéfique à l’amélioration de l’état de la personne.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour vaincre les addictions.

Qu'il s'agisse de nourriture, d'alcool, de cigarettes mais aussi de jeux vidéos, de jeux de hasard et même d'internet, la sophrologie peut aider les personnes à se débarrasser de leurs comportements addictifs...

Mieux comprendre les addictions

De nombreuses définitions sont proposées. L'étymologie du mot "addiction" est latine et signifie esclavage. Le sujet addict est l'esclave d'une seule solution pour de nombreuses raisons, et parfois pour échapper à un mal-être ou une douleur mentale.

D'après l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles), l'addiction se caractérise par « la dépendance, soit l'impossibilité répétée de contrôler un comportement et la poursuite de ce comportement, en dépit de la connaissance des conséquences négatives ».

Les addictions se rapportent autant à des produits qu'à des conduites, et sont souvent causées par le désir de combler un manque, de réduire une anxiété et de se sentir mieux. Or, la dépendance engage corps et esprit dans le mal-être...

La suite après cette publicité

Les effets de la sophrologie

 

En complément d'un suivi et d'un traitement médical et surtout psychologique adapté, la sophrologie permet d'agir conjointement sur le corps (exercices de relâchement des tensions, détente musculaire...) et l'esprit (pratique de la pensée positive).

Une pratique régulière de la sophrologie aide la personne souffrant d'addiction à :

  • Réduire les pulsions.

  • Sentir et connaître son corps par des techniques de relaxation dynamiques efficaces pour renforcer la conscience des cinq sens et apprendre à ressentir son corps au travers de sensations.

  • Reconnaître et calmer le stress grâce à des exercices de respiration, pour évacuer les tensions et aboutir à un état de relaxation.

  • Gérer les émotions, se recentrer. La sophrologie aide à neutraliser l'état de tension interne que le comportement addictif était censé soulager. La personne apprend à être plus à l'écoute d'elle-même et à distinguer ses vrais besoins.

  • Gérer la frustration. Le sophrologue apprend à réaliser des exercices faciles à pratiquer en inter-séance, afin de devenir progressivement autonome et devenir acteur de leur détente.

  • Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour mieux dormir.

Difficultés d'endormissement, réveils nocturnes, insomnies…Grâce à la respiration et à la visualisation d'images positives, la sophrologie représente une aide intéressante pour les troubles du sommeil. Bienfaits, fonctionnement, exercices…

Quels sont les bienfaits de la sophrologie sur le sommeil ?

La sophrologie offre un cadre sécurisant au moment d'aller dormir, ce qui favorise l'endormissement et diminue les réveils nocturnes. Cette discipline permet de se détendre, d'évacuer le stress accumulé tout au long de la journée, de réduire la fatigue, de lâcher prise et ainsi, de retrouver un sommeil réparateur. Le stress et l'anxiété constituent les premiers motifs de consultation en sophrologie. En cause, une surcharge de travail et des problèmes relationnels qui amènent les personnes à accumuler de la tension et du stress. Par conséquent, elles sont tendues en fin de journée et appréhendent le moment d'aller au lit, ce qui empêche le sommeil de s'installer. Grâce à la respiration et à un conditionnement positif, la sophrologie permet à la personne d'installer des ancrages dans le moment présent et de se détacher des pensées qui la préoccupent.

Comment ça fonctionne ?

Souvent, les personnes qui souffrent d'insomnie restent focalisées sur le fait qu'elles ne parviennent pas à trouver le sommeil, or cela engendre un stress supplémentaire. Le principe de la sophrologie est de détourner l'attention grâce à des pensées positives, des pensées d'apaisement de calme pour favoriser le lâcher prise et prendre de la distance par rapport au poids de l'insomnie et réduire son impact. Il faut savoir que la nuit se prépare la journée. La récupération s'effectue tout au long de la journée par des petits temps de pauses et de détente pour que la personne  puisse relâcher toutes les tensions psychiques au fur et à mesure. Autrement dit, en extériorisant le stress la journée, on arrive plus détendu le soir, ce qui favorise l'endormissement. La sophrologie permet à la personne de reprendre confiance dans sa capacité à dormir.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour apprendre à se relâcher, à lâcher prise.

Dans la vie professionnelle ou personnelle un événement qui nous échappe peut parfois nous conduire à une lutte acharnée contre l'incompressible. En nous évertuant à tout vouloir maîtriser, on réalise que l’épuisement nous guète. Dans ce cas, il nous faut être capable de savoir lâcher prise. Lâcher prise ne veut pas dire prendre la situation à la légère ou aborder le quotidien de façon laxiste en se moquant de tout dans la vie. Il s’agit plutôt de savoir camper une posture intérieure, de s’imposer une prise de recul qui offre de prendre de la hauteur sur un fait, un événement ou une situation qui s’impose à nous. La sophrologie constitue une aide dans ce sens pour nous accompagner.

 

Favoriser le relâchement corps et esprit

 

Lâcher prise signifie prendre la mesure d’un événement générateur de stress. Il s’agit d’être capable de l’appréhender même avec ses mauvais côtés. Il est utile de prendre le temps de l’étudier afin de saisir les différents aspects de la situation de sorte à pouvoir apporter une réponse. 

Lâcher prise, c’est aussi être en mesure d’imaginer une action pour intervenir sur les effets d’une situation et nous en préserver. Un manque de confiance en soi au quotidien peut vite être handicapant et générer des blocages. La sophrologie permet de développer la confiance en soi, ce qui permet à l’individu de s’améliorer en renforçant son efficacité.

L’objectif de la sophrologie consiste à mieux vivre avec les autres et surtout en harmonie avec soi-même. Reliant le corps et le mental, grâce à ses techniques, elle invite la personne à retrouver le calme et à mettre de l’ordre dans ses pensées. Pour cela, elle va puiser au sein de ses ressources personnelles, ainsi que dans ses propres capacités par le biais d’exercices adaptés à chaque individu. Ces derniers permettent également d’avancer plus sereinement dans la vie, en pleine conscience.

 

Des exercices pour évacuer les tensions

 

Grâce à ses différents concepts, outils et exercices basés sur des techniques de respiration, visualisation, mouvements, méditation et relaxation, la sophrologie familiarise la personne avec le lâcher-prise.  Au fil de l’évolution dans la pratique, elle permet à la personne de se concentrer sur son corps. Grâce à sa philosophie, en même temps que l’individu prend connaissance de la philosophie de la méthode, la sophrologie permet de prendre ses distances vis-à-vis du contrôle et ce, de plus en plus facilement. La sophrologie permet de développer les aptitudes de la personne à se détendre et à réduire le ressenti de douleurs liées au stress ou aux angoisses. La sophrologie permet au corps d’entrer dans un état de sérénité, elle calme d’éventuels maux de tête et maux de ventre. 

Grâce à la pratique, avec le soutien du sophrologue, la personne trouve d’autres moyens de gérer tout ce qui noue son corps.  Elle apprend à se libérer de ses tensions, qu’elles soient physiques ou mentales et à retrouver une pleine santé.

Retour

Les bienfaits de la sophrologie

Pour se détendre.

Une pratique anti-stress pour bien décompresser

 

Quand une personne est stressée, le corps se met en alerte, prêt à réagir. Le rythme cardiaque s’accélère, le système digestif se bloque, des phénomènes de transpiration et de rougissements peuvent faire leur apparition. Si le corps est soumis à de nombreuses perturbations, trop intenses ou répétées, le stress peut devenir pathologique et un individu peut alors rencontrer des difficultés. 

Basée sur l’écoute des sensations, les techniques de la sophrologie offrent une solution rapide et efficace. Grâce à l’accompagnement du sophrologue, la personne va apprendre à se détendre. La pratique propose la mise à distance des troubles du comportement, psychologiques ou somatiques qui peuvent survenir en cas de stress : troubles du sommeil, douleurs abdominales, dorsales, pertes de mémoire, palpitations, difficultés à gérer les émotions… Peu à peu, ses tensions musculaires vont se relâcher et elle parviendra à faire baisser son anxiété. 

 

Des séances pour travailler l’harmonie entre corps et esprit

La sophrologie comprend deux méthodes en vue d’atteindre des objectifs différents : les sophronisations et la relaxation dynamique. Les séances de sophrologie s’adaptent aux besoins de la personne et à sa situation au moment présent. 

La sophrologie engage le corps et l’esprit du sujet. A travers la pratique, elle l’aide à sortir du domaine du théorique. Les sophronisations favorisent le développement des pensées positives de la personne par rapport au passé, au présent et au futur. Elles permettent d’adapter les pratiques clés de la sophrologie, comme la visualisation, afin de régler de manière spontanée certaines problématiques vécues par le sujet. 

En sophrologie, la relaxation dynamique relève d’une technique structurée. Comme l’indique son nom, les séances de relaxation dynamique se déroulent en mouvement. Pour la personne, l’objectif est d’être pleinement consciente, calme, concentrée et de retrouver de l'énergie.

Retour

bottom of page